Tout savoir sur le contrôle technique des motos

Par TeleCarteGrise |

Guide Complet sur le Contrôle Technique des Motos en France: Sécurité et Réglementations

Alors que les réglementations évoluent et que la sécurité routière devient une priorité, il est essentiel de comprendre ce qu'implique le contrôle technique pour votre deux-roues. Dans cet article, nous aborderons tout ce que vous devez savoir sur le contrôle technique des motos, des exigences aux conseils pour une préparation adéquate.

Considérant que l'Union Européenne avait déjà imposé l'obligation de ce contrôle technique en 2014, la décision finale a été prise par le Conseil d'État. La mise en application de cette mesure est prévue pour une période allant du 15 janvier au 15 mars 2024 et s'appliquera à tous types de motos, indépendamment de leur cylindrée.

1. Pourquoi un Contrôle Technique pour les Motos ?

La sécurité est le maître mot lorsqu'il s'agit de contrôle technique pour les motos. Cette procédure permet de s'assurer que votre véhicule répond aux normes de sécurité les plus strictes, réduisant ainsi les risques d'accidents sur la route. En outre, elle garantit que votre moto est conforme aux réglementations environnementales en vigueur, contribuant à une empreinte écologique plus faible.

  • Sécurité : L'importance de garantir que tous les véhicules sur la route, y compris les motos, répondent à des normes de sécurité strictes.
  • Conformité : Comment le contrôle technique permet de s'assurer que les motos respectent les réglementations environnementales et mécaniques en vigueur.

2. Quelles Motos sont concernées ?

En vertu de la nouvelle réglementation en France, l'ensemble des véhicules à deux roues, y compris les scooters et motos à partir de 50 cm³, relèveront de cette mesure. Ceci inclut tous les véhicules de catégorie L, même ceux de 50 cm3, qui devront passer le contrôle technique.

3. Quand et à Quelle Fréquence ?

Le calendrier des contrôles techniques est défini pour maximiser la sécurité. A partir de 2024, le premier contrôle technique est requis lorsque la moto atteint l'âge de cinq ans après sa première immatriculation, puis tous les trois ans.

  • Premier Contrôle : 5 ans après la première immatriculation.
  • Fréquence : Tous les trois ans pour une inspection complète.

Le processus sera déployé progressivement sur 3 ans :

  • 2024: concerne les motos immatriculées avant le 1er janvier 2017
  • 2025: concerne les motos immatriculées entre le 1er janvier 2017 et le 31 décembre 2019
  • 2026: concerne les motos immatriculées entre le 1er janvier 2020 et le 31 décembre 2021.

4. Les Points Clés du Contrôle Technique Moto

Bien que moins complet que celui des automobiles, le contrôle technique pour les motos se concentrera principalement sur trois aspects fondamentaux : la sûreté du véhicule, la réduction de la pollution de l'air et la limitation des nuisances sonores.

Lors de la réalisation du contrôle technique, il sera nécessaire de fournir la carte grise du véhicule. Pour officialiser la réussite du contrôle, une étiquette sera apposée sur ce document.

Les points clés inspectés lors d'un contrôle technique incluent les freins, les pneus, la suspension, le système d'éclairage et de signalisation, ainsi que les émissions pour les modèles récents. Il est également essentiel de vérifier que le numéro de série et l'immatriculation de la moto correspondent à ceux enregistrés sur la carte grise.

  • Vérification des Équipements de Sécurité : Cela inclut les éléments tels que les freins, les pneus, la suspension, le système d'éclairage et de signalisation. La vérification de ces composants est cruciale pour assurer que la moto est en état de circuler en toute sécurité.
  • Contrôle des Émissions et Conformité Environnementale : Pour les motos plus récentes, un contrôle des émissions sera effectué pour s'assurer qu'elles respectent les normes environnementales en vigueur. Cela inclut la vérification du système d'échappement et d'autres composants influençant les émissions polluantes de gaz.
  • Examen de l'Identification du Véhicule : Il s'agira de vérifier que le numéro de série et l'immatriculation de la moto correspondent à ceux enregistrés sur la carte grise. Cette étape est importante pour éviter les problèmes de vol et d'identification.
  • Inspection des Systèmes de Sécurité Actifs et Passifs : Cela peut inclure les dispositifs tels que les systèmes ABS (L'Antiblockiersystem est obligatoire sur toutes les motos de plus de 125 centimètres cubes depuis 2017) , et d'autres technologies modernes de sécurité moto.
  • Contrôle de l'État Général du Véhicule : Cela implique l'examen de l'état général de la moto, y compris la carrosserie, le cadre, le réservoir, la selle, la béquille, le châssis, et les composants mécaniques, pour détecter tout signe d'usure ou de dommage qui pourrait compromettre la sécurité.
  • Vérification de la Conformité aux Dernières Réglementations : Ceci inclut l'assurance que la moto est à jour avec les dernières réglementations en matière de sécurité et d'environnement.
  • pollution sonore

5. Quels établissements effectueront les contrôles techniques des motos ?

Les contrôles techniques des motos seront effectués exclusivement par des centres certifiés. Ces centres devront disposer d'employés spécialement formés pour ce type de contrôle et être équipés du matériel adéquat pour mener à bien ces inspections.

6. Comment Préparer sa Moto pour le Contrôle Technique ?

Avant de vous rendre au contrôle, il est recommandé d'effectuer des vérifications préliminaires comme s'assurer du bon fonctionnement des freins, des lumières, et de l'état des pneus. Voici des conseils pour préparer votre moto et éviter les contre-visites :

  • Vérifications Préliminaires : Identification du véhicule, Équipements de freinage, Direction, Visibilité, Éclairage et éléments du circuit électrique, Essieux, roues, pneumatiques, suspension, Châssis et accessoires du châssis, Équipements divers, Nuisances (bruit).
  • Maintenance : Il est recommandé que l'entretien et la maintenance d'une moto soit réalisé par un expert qualifié. Bien que les contrôles courants puissent être effectués par le propriétaire du véhicule, confier l'entretien à un professionnel assure une sécurité optimale. Cela garantit que la moto est maintenue dans des conditions idéales, tant pour la performance que pour la sécurité de conduite.

Le "check-up PFFN" (pneus, freins, feux, niveaux) :

  • Pneus : Surveillez les indicateurs d'usure des pneus. Lorsque ces témoins deviennent visibles, il est temps de remplacer les pneus. La pression des pneus est également vitale pour la sécurité, le confort et le plaisir de conduite. Chaque fabricant de motos fournit un tableau de pression recommandée, généralement différente pour les pneus avant et arrière. Faites attention au sur-gonflage, qui peut accélérer l'usure des pneus et réduire le confort de conduite, et au sous-gonflage, qui peut déstabiliser la moto, augmenter les risques de dérapage, favoriser l'aquaplaning et, dans des cas extrêmes, conduire à l'éclatement du pneu.
  • Freins: Il est recommandé de contrôler régulièrement l'état des disques de frein et l'usure des plaquettes, conformément aux instructions du carnet d'entretien de votre moto. Un professionnel devrait effectuer ces vérifications. Il est URGENT de faire réviser votre moto si vous remarquez des rayures visibles sur les disques de frein, des sensations inhabituelles au niveau du levier de frein ou une diminution de l'efficacité du freinage.
  • Feux: Selon l'article R. 416-17 du code de la route, il est obligatoire d'utiliser les feux de croisement ou les feux de circulation diurnes pour une meilleure visibilité. Il est important de vérifier régulièrement la propreté et le bon fonctionnement des phares. Votre moto doit être équipée des éléments suivants pour être conforme aux normes de sécurité : Un ou deux feux de croisement à l'avant, Un ou deux feux stop et un catadioptre rouge à l'arrière, Un ou deux feux de position et de route, Des clignotants pour indiquer les changements de direction, Un éclairage pour la plaque d'immatriculation arrière.
  • Niveaux: Les liquides et niveaux à vérifier comprennent le liquide de freins (à remplacer au moins tous les deux ans), l'huile moteur (Rouler avec un niveau d'huile insuffisant peut entraîner un blocage du moteur) et le carburant. La notice technique de votre moto vous indiquera l'emplacement des indicateurs de niveau et la méthode pour les contrôler.
    Lors de vos vérifications, assurez-vous que votre moto ne présente pas de fuites d'huile. Des traces d'huile au sol sont souvent le premier indicateur d'une éventuelle fuite.

7. Sévérité du contrôle technique moto

Le Contrôle Technique pour les motos est conçu pour être rigoureux afin d'assurer la sécurité du conducteur et celle des autres usagers de la route. Plusieurs éléments sont minutieusement examinés, et toute non-conformité peut entraîner une défaillance majeure :

  • Plaque d'immatriculation : Une plaque non conforme ou mal fixée peut directement conduire à une défaillance majeure.
  • Système de freinage : Une course de frein trop longue ou une anomalie du voyant ABS entrainent un résultat Défavorable pour défaillance majeure
  • Rétroviseurs : Des rétroviseurs endommagés ou mal fixés peuvent compromettre la visibilité et sont considérés comme une défaillance majeure.
  • Selle : Une selle défectueuse peut affecter la stabilité et le contrôle du conducteur et entrainent également un résultat Défavorable pour défaillance majeure.
  • Taille des pneus : Des pneus ne correspondant pas aux spécifications de la moto peuvent affecter l'adhérence et la maniabilité, et sont donc examinés de près. La non concordance entraine un résultat Défavorable pour défaillance majeure
  • Échappement : Un échappement modifié, bruyant ou non homologué peut non seulement être une nuisance sonore, mais aussi indiquer des problèmes de performance ou de sécurité. Sa non conformité entraine un résultat Défavorable pour défaillance majeure.

Tout résultat défavorable entraînera l'obligation de réalisation d'une contre-visite.

  • Défavorable pour défaillance majeure : valable 2 mois pour vous laisser le temps d'effectuer les réparations nécessaires et vous présenter à la contre-visite.
  • défavorable pour défaillance critique : la validité sera limitée au jour du contrôle pour ramener la moto chez soi

8. Que Faire en Cas de Contre-Visite ?

En cas de non-conformité lors du premier contrôle, il est nécessaire de réaliser les réparations recommandées pendant le délai imparti de 2 mois pour re-soumettre la moto à une nouvelle inspection appelée contre-visite. Ce processus garantit que tous les problèmes ont été résolus et que votre moto est enfin prête pour la route.

9. Chiffres clés mortalité routière moto

La vitesse et la consommation d'alcool sont deux facteurs majeurs d'accidents impliquant les motards :

  • La Vitesse : La vitesse est impliquée dans 38 % des accidents mortels impliquant un motard. La vitesse excessive ou inadaptée réduit le temps de réaction du conducteur et augmente à la fois la distance d'arrêt et la sévérité des accidents. La haute-vitesse, les fortes accélérations sont autant de facteurs aggravants.
  • L'Alcool : En 2021, 22 % des conducteurs de motocyclettes impliqués dans un accident mortel et testés avaient une alcoolémie supérieure au taux légal. L'alcool affecte de manière significative les capacités de conduite, notamment la coordination, le jugement, et le temps de réaction.

Les autres causes d'accidents mortels impliquant les motards sont : l'état de la chaussée, le non respect du code de la route, le manque d'expérience, la conduite sous influence (drogue, médicaments, tranquillisants, somnifères), la météo, la collision ou l'évitement d'animaux sauvages.

A savoir: 43 % des accidents mortels et un tiers des blessures nécessitant une hospitalisation se produisent de nuit alors que cette période ne concerne que 10 % du trafic.

A savoir: 39% des motards sont tués sans qu'il y ait un responsable !

Conclusion :

Le contrôle technique des motos est un pilier de la sécurité routière en France. En tant que motard responsable, assurez-vous que votre véhicule non seulement respecte les normes, mais est aussi préparé pour une conduite sécurisée. Sachez que désormais, si le véhicule à deux roues est destiné à la vente, il est impératif que le contrôle technique ait été effectué dans les 6 mois précédant la transaction.

Pour en savoir plus sur l'immatriculation des motos et les démarches administratives associées, visitez notre page dédiée à l'immatriculation d'une moto d'occasion.

Démarches carte grise

J'immatricule mon véhicule


Mots clés

entretien moto moto Exigences contrôle moto réglementation France Réglementation moto immatriculation numéro de série Normes de sécurité moto freins Entretien moto Guide contrôle technique moto Vérification moto pneusContrôle technique moto Inspection moto Préparation contrôle technique moto Normes environnementales moto Contre-visite moto sécurité inspection contrôle technique Maintenance moto éclairage environnement Contrôle des émissions moto Périodicité contrôle moto émissions Sécurité moto