Curiosités des Plaques d'Immatriculation Américaines

Les plaques d'immatriculation aux États-Unis ne sont pas seulement un moyen d'identifier les véhicules, elles racontent aussi des histoires fascinantes et révèlent des faits surprenants. Des premières plaques aux designs personnalisés, chaque plaque d'immatriculation américaine porte en elle une part de l'histoire et de la culture des USA. Partons à la découverte de ces faits insolites qui rendent les plaques d'immatriculation américaines uniques au monde.

Les Origines de la Plaque d'Immatriculation aux USA

Aux États-Unis, l'immatriculation des véhicules est une pratique qui a évolué de façon remarquable depuis les premières voitures. Initialement sans immatriculation, les véhicules ont commencé à recevoir des plaques officielles au début du 20e siècle, avec une approche et un design variés d'un État à l'autre, illustrant la diversité et l'innovation américaine.

3 Anecdotes et Faits Insolites sur les Plaques Américaines

De la première plaque remise dans le Massachusetts aux plaques spéciales pour des événements politiques, en passant par les mésaventures de plaques comme « NO PLATE » en Californie, chaque fait révèle un aspect unique du système d'immatriculation aux USA. Ces histoires reflètent non seulement la créativité mais aussi les défis et les opportunités du système américain d'immatriculation.

Steve Jobs circulait sans plaque

Steve Jobs, le célèbre cofondateur d'Apple, avait une approche unique concernant l'immatriculation de ses voitures. Ses véhicules arboraient des plaques vierges. Il utilisait astucieusement une spécificité de la loi californienne, qui permet à un véhicule neuf de circuler sans plaque d'immatriculation pendant les six premiers mois suivant son achat. En changeant de voiture tous les six mois, Steve Jobs évitait donc la nécessité de munir ses véhicules de plaques minéralogiques, une stratégie rendue possible par son statut financier privilégié.

La Poste américaine circule sans plaques

Aux États-Unis, une exemption notable à la règle générale d'immatriculation s'applique aux véhicules du service postal américain, l'US Postal Service (USPS). Alors que la loi exige que tous les véhicules soient immatriculés, ceux appartenant à l'USPS constituent une exception. Cette particularité réglementaire leur permet de circuler sans plaques d'immatriculation classiques. À la place, les camions et autres véhicules de l'USPS arborent un numéro d'identification spécifique à l'organisation, facilitant ainsi leur identification au sein du système postal, tout en les distinguant des véhicules privés ou commerciaux.

la mauvaise idée d'utiliser l'immatriculation personnalisée "NO PLATE" ou "NULL"

En 1979, le californien Barbour avait opté pour une plaque d'immatriculation personnalisée portant l'inscription « NO PLATE », espérant ainsi échapper à l'identification par la police et aux contraventions envoyées par courrier. Ironiquement, son idée a eu l'effet inverse : il a commencé à recevoir des amendes destinées à tous les conducteurs circulant sans plaque.

Cette histoire s'est répétée trois décennies plus tard, en 2019, avec un autre Californien qui a choisi « NULL » comme plaque personnalisée. Tout comme son prédécesseur, il a fini par être inondé de contraventions non destinées à lui, démontrant que les tentatives d'échapper au système peuvent parfois mener à des résultats inattendus et problématiques.

Personnalisation et Réglementation des Plaques aux USA

La personnalisation des plaques d'immatriculation est une caractéristique distincte des USA, permettant aux automobilistes d'exprimer leur identité et leurs affiliations à travers des designs et des slogans variés. Cette liberté de personnalisation, toutefois, est encadrée par des réglementations spécifiques à chaque État, reflétant leur autonomie et leur culture propre.

Bien que chaque État américain dispose de sa propre liberté en ce qui concerne la conception des plaques d'immatriculation, ils sont tous tenus de respecter une norme uniforme en termes de taille. Cet accord de standardisation fut établi en 1956, impliquant non seulement les États des USA mais également les provinces canadiennes et les divers organismes de régulation ainsi que les fabricants. Ensemble, ils ont convenu d'un format standard pour les plaques : 6 pouces de hauteur et 12 pouces de largeur, ce qui équivaut à environ 15 cm par 30 cm. Ce format est ainsi devenu la dimension standard pour les plaques d'immatriculation à travers toute l'Amérique du Nord.

Pour en savoir plus sur l'immatriculation d'une voiture d'occasion en France, visitez notre page dédiée.

Démarches carte grise

J'immatricule mon véhicule


Mots clés

NO PLATE. réglementation plaque USA immatriculation américaine plaques USA design plaque immatriculation faits insolites plaque curiosités immatriculation Steve Jobs immatriculation véhicule USA anecdotes plaques d'immatriculation plaques personnalisées USA personnalisation plaque USAHistoire plaque immatriculation